Présentéisme : une souffrance à surmonter

L’idée selon laquelle, ne pas compter ses heures et être présent de manière excessive au travail est synonyme d’efficacité, est toujours dominante dans le monde professionnel en France : il s’agit du présentéisme. Cependant, ce phénomène constitue une souffrance et est donc néfaste pour la santé. Comment y faire face ?

Qu’est-ce qui le favorise le présentéisme ?

Le présentéisme est une idée associant la valeur du travail (efficacité, qualité…) au temps passé au travail. En Allemagne, en Suisse ou aux Etats-Unis, la vision est opposée : en passant du temps tard le soir au travail, on est soupçonné de ne pas travailler ou d’être mal organisé. Les salariés ayant un métier dont les horaires sont à rallonge ne sont pas forcément concernés dans la mesure où ils n’effectuent pas ces heures par choix. Ils peuvent même souhaiter en faire moins. Les raisons suivantes peuvent favoriser les salariés à être présentéistes :

  • Augmentation du stress
  • Idée selon laquelle plus du temps au travail est passé, plus le salarié est performant
  • Travail en tant qu’occupation principale, pas d’occupations personnelles
  • Surinvestissement de la vie professionnelle de par l’importance du statut (cadre, dirigeant)
  • Peur d’être licencié, au chômage
  • Difficultés financières en fins de mois
  • Crise financière
  • Besoin d’être disponible pour les collègues

Les risques du présentéisme

Le présentéisme peut avoir des conséquences importantes, notamment sur la santé. Elle est d’autant plus mise en danger lorsqu’on vient travailler en étant déjà malade (maux de tête ou d’estomac, gros rhume, début de grippe…) :

  • Fatigue émotionnelle
  • Stress
  • Baisse du moral
  • Perte de motivation
  • Désengagement
  • Relations difficiles
  • Dépression
  • Baisse de la productivité
  • Manque de concentration
  • Moins d’efficacité
  • Burn-out
Présenteisme

Coût pour l’entreprise

Le présentéisme mène à l’absentéisme, et coûte plus cher. En 2010, une étude de l’université catholique de Leuven a montré que le présentéisme représente 61% des coûts totaux concernant la santé dans une entreprise, contre 10% pour l’absentéisme. On peut remplacer un salarié absent. Alors qu’un salarié présentéiste est plus fatigué donc moins productif, et donc moins efficace. Il risque également de faire plus d’erreurs, ce qui entraine une baisse de la qualité du travail et nuit au bon fonctionnement de l’entreprise.

Comment s’en sortir ?

Etre bien accompagné

Lorsqu’on a un manager compréhensif, qui saura discuter intelligemment des problèmes rencontrés de manière à résoudre la situation, c’est plus facilement gérable. Si au contraire celui-ci est brusque et indifférent dans la façon de faire ses remarques, la sensation de se faire agresser peut-être ressentie et alors la situation s’aggrave.

S’absenter pour maladie

Le fait de venir travailler en étant souffrant risque d’aggraver la situation et de contaminer les autres. Etre malade ou avoir un problème de santé est humain. Travaillez depuis chez vous si cela est autorisé et si votre état le permet. Sinon, passez chez le médecin et reposez-vous pendant votre arrêt de travail : cela ne fera pas de vous un mauvais employé. Mieux vaut s’absenter quelques jours plutôt que quelques mois, lorsque l’état de santé sera devenu trop mauvais.

Réduire le temps de présence

Ce n’est pas la présence excessive au travail qui améliore la productivité, mais le bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Réduisez progressivement votre temps de présence afin de retrouver un rythme normal. Vous n’en serez pas moins efficace, au contraire.

Faire des pauses

Il arrive parfois qu’on se sente épuisé à la fin d’une journée, qu’on ait la sensation de ne plus pouvoir rien faire de plus. Il est important de faire des pauses toutes les deux heures, en marchant et en prenant l’air, et de prendre correctement sa pause déjeuner. Cela permet de rester efficace, mais bien sûr, cela ne peut plus fonctionner à partir d’un certain nombre d’heures effectuées : nous ne sommes pas des robots.

Profiter de sa vie personnelle

N’oubliez pas votre vie privée, profitez-en, prenez le temps de vous déconnecter ! Faites des rencontres, sortez avec vos proches, effectuez des activités qui vous plaisent… Cela permet d’évacuer le stress, d’être plus créatif, détendu et de meilleure humeur, pour mieux affronter la journée suivante.

Risques psychosociaux Santé Maladie Bien-être Travail

Ajouter un commentaire