Le blurring

Le terme vient du verbe anglais « blur » signifiant brouiller, flouter. Le blurring est un phénomène caractérisé par l’effacement entre la vie privée et la vie professionnelle, qui ne cesse de s’accentuer. Qui est concerné ? Quelles peuvent être les conséquences ? Et comment est-il perçu ?

Causes

  • Evolution des modes de vie
  • Généralisation des équipements professionnels nomades
  • Mise à disposition de smartphones, tablettes, ordinateurs portables par les employeurs

Qui

Tout le monde peut être concerné par le blurring, mais il est plus particulièrement repéré chez les cadres. (78% selon l’enquête d’Endered Ipsos)

Blurring

Ressenti

Cadres :

La majorité est satisfaite de l’équilibre entre leur vie privée et professionnelle. Une amélioration concernant les nouveaux modes d’organisation du travail est tout de même souhaitée.

Pays développés (France, Allemagne, Etats-Unis…) :

Leur opinion est la plus négative : 3 sondés sur 5 considèrent le blurring comme une nuisance à la vie privée. (85% des américains)

Pays émergents (Chine, Brésil…) :

Le phénomène est très bien accepté. Il représente même une chance (modernisation)

Conséquences

Elles peuvent être positives pour certains :

  • Hausse de la performance professionnelle
  • Amélioration de l’organisation
  • Gain en flexibilité
  • Plus de liberté
  • Responsabilités

Mais sont généralement négatives :

  • Source de stress
  • Culpabilité du moindre temps passé avec les proches
  • Impression de ne jamais être hors du travail
  • Règlement de problèmes personnels durant le temps de travail
  • Sollicitation en dehors du temps de travail

Retour en arrière ?

D’après la majorité des personnes interrogées, le phénomène ne pourra cesser : le temps consacré au travail pendant les moments privés sera le même ou plus conséquent au fil des années.

Infographie des chiffres de l’enquête Edenred-Ipsos 2014

Salariés Communication vie privée vie professionnelle

Ajouter un commentaire