Certaines femmes retirent leur alliance en entretien d’embauche

Le 15/02/2022

Dans Communication en entreprise

Parmi les formes de discrimination à l’embauche : l’âge, l’état de santé, l’orientation sexuelle, l’origine… Lorsque les femmes passent des entretiens, elles sont parfois interrogées sur leur situation familiale ou amoureuse, ce qui pourtant, est strictement interdit. Certaines d’entre-elles préfèrent donc retirer leur alliance.

Pourquoi certaines femmes enlèvent leur alliance lors d’un entretien d’embauche ou au travail ?

Une étude réalisée par la société de crédit en ligne Credit Angel concernant l’inégalité hommes-femmes révèle que 29% des femmes interrogées enlèvent leur alliance avant d’un entretien d’embauche pour éviter d’être discriminées et avoir plus de chances d’obtenir le job. Pour certains recruteurs : une femme fiancée ou mariée a plus de chances d’être enceinte, de prendre un congé maternité, ou risque de demander d’aménager ses horaires pour s’occuper de ses enfants.

D’ailleurs, un spécialiste en recrutement, Bruce Hurwitz, a conseillé aux femmes, sur Linkedin, d’enlever leurs bagues de fiançailles lors d’un entretien pour trouver plus facilement du travail. Selon lui, une femme l’a contacté par la suite pour lui indiquer que son conseil avait fonctionné : elle a été embauchée suite à son dernier entretien, lors duquel elle n’avait pas porté sa bague. Espérons que cela ne soit qu’une coïncidence...

Si l’on vous pose une question indiscrète ou interdite, vous avez le droit de ne pas répondre à la question, d’indiquer qu’elle est illégale, ou de demander subtilement le rapport avec le poste.

En outre, selon un sondage publié en 2013 par le Daily Mail, 62% des femmes interrogées ont indiqué qu’elles retiraient leur bague avant d’aller au travail de peur que leur statut relationnel soit nuisible à leur carrière et leurs souhaits d’évolution.

Retirer alliance entretien travail

Discrimination au travail Embauche Entretien professionnel