La pollution de l’air rend moins productif

Le bien-être devient une priorité dans les entreprises. En effet, de plus en plus de mesures sont prises pour que le travail soit le plus agréable possible (présence de plantes, amélioration du confort, favorisation des échanges internes, temps de sieste…) et que les salariés soient plus motivés. Cependant, un élément est souvent oublié : la qualité de l’air. Mauvaise, elle engendre des conséquences sur la santé. D’après une étude américaine, publiée dans Harvard Business review, la pollution de l’air aurait aussi un effet néfaste sur la productivité, quel que soit le lieu ou le type de travail.

Conséquences de la pollution

D’une part, une mauvaise santé baisse la productivité. La pollution atmosphérique (poussière, moisissures, composés organiques volatils…) a des effets néfastes sur notre santé : maux de tête, toux, éternuements, irritation des yeux…
Les particules de pollution passent dans le sang, remontent jusqu’au système nerveux, s’installent et dégradent nos fonctions cognitives.
Une durée d’exposition longue ou répétitive peut entraîner de graves conséquences (anxiété, dépression).
Ainsi, les chercheurs américains ont indiqué que pourrait être plus problématique pour les métiers les plus intellectuels.

En outre, l’étude américaine réalisée auprès des salariés du centre d’appel Ctrip en Chine (qui ont donc un travail sédentaire comme une grande partie des salariés du monde) montre bien qu’une meilleure qualité d’air améliore la productivité. En effet, quand les niveaux de pollution de l’air sont jugés bons par l’Environmental Protection Agency (IQA de 0 à 50), la productivité des salariés est augmentée de 5 à 6%, comparé à lorsque les niveaux sont néfastes (IQA de 150 à 200)

D’autre part, la pollution de l’air engendrerait une réduction du nombre d’heures de travail réalisées (arrêts maladie). En 2014, Hanna Rema et Oliva Paulina ont constaté que la fermeture d’une raffinerie à Mexico City a permis de réduire la pollution au SO2 d’environ 20% dans un rayon de 5km. Ensuite, le nombre d’heures de travail effectuées a augmenté de 3,5%.

Pollution air productivité

Amélioration de la qualité de l’air

Pour améliorer la qualité de l’air dans les locaux de son entreprise, il est possible :

  • D'installer des plantes ayant la faculté de purifier l’air ambiant
  • D’investir dans des filtres à air
  • De mettre en place un système de ventilation performant
  • De nettoyer plus méticuleusement pour se débarrasser au mieux de la poussière et des allergènes
  • D’utiliser moins de produits chimiques, moins fréquemment
  • De faire le ménage moins souvent s’il est fait quotidiennement

Santé Bien-être Risques Pollution

Ajouter un commentaire