Embauche par un particulier employeur d’un salarié au pair

Un salarié au pair est une personne embauchée par un particulier employeur dans le but de réaliser des tâches à domicile (repassage, garde d’enfants, repas, …) en contrepartie d’une rémunération en nature (nourriture et logement) uniquement. Ce dispositif ne doit pas être confondu avec celui du stagiaire aide familial étranger.

Conditions et démarches lors de l’embauche d’un salarié au pair

Ce dispositif n’est pas dédié exclusivement aux étudiants. Il n’y a pas de condition de nationalité ou d’âge.

Lorsqu’un particulier embauche un salarié au pair, il doit le déclarer à l’URSSAF via un formulaire. Celui-ci doit être envoyé dans les 8 jours suivants l’embauche, de préférence par LRAR.

A savoir que ce formulaire vaut aussi demande d’immatriculation en tant que particulier employeur, s’il s’agit d’une première déclaration. Si le salarié n’a pas de numéro de sécurité sociale, ce formulaire vaut demande d’immatriculation à la SS.

Une déclaration nominative simplifiée est adressée chaque trimestre par l’URSSAF au particulier. Celle-ci doit être complétée et sert au calcul des cotisations. Ensuite, l’avis d’échéance des cotisations dues est transmis au particulier employeur.

De plus, l’embauche d’un salarié au pair permet de bénéficier de la réduction ou du crédit d’impôts pour emplois familiaux. L’attestation permettant de profiter de l’avantage fiscal est adressée en fin d’année par l’URSSAF.

Salarie au pair

Salarié au pair : Protection sociale et avantages en nature

Protection sociale 

Le salarié au pair est rattaché au régime général de la Sécurité sociale (retraite de base, accidents du travail, maladie, maternité). La caisse de retraite complémentaire des salariés des particuliers est l’IRCEM. Il bénéficie de l’assurance chômage.

Avantages en nature

Le paiement du salarié au pair est en nature. La convention collective détermine une estimation forfaitaire des avantages en nature : 71€ par mois pour le logement et 4,70€ par repas.

Si la valeur réelle des avantages donnés est supérieure à ces montants, elle doit être indiquée sur le contrat de travail du salarié. Alors c’est cette valeur qui sera prise en compte pour définir l’assiette des cotisations dues par le particulier employeur.

Un bulletin de paie précisant la valeur représentative des avantages en nature est remis au salarié par le particulier employeur.

Contrat Travail Salarié au pair

Ajouter un commentaire