Le ghosting dans le monde professionnel

Le ghosting, est une expression utilisée généralement dans le domaine des relations amoureuses, signifiant « ne plus donner signe de vie ». Cette pratique est de plus en plus courante dans le monde du travail, notamment pendant l’étape du recrutement (augmentation de 10 à 20% en 2018 selon le cabinet de recrutement Robert Half). Les recruteurs et les candidats sont victimes du ghosting : pour quelles raisons ? Quelles sont les conséquences ?

Recrutement : Les candidats et les recruteurs se font ghoster

Qu’est-ce que le ghosting ?

Dans le domaine des relations amoureuses, le ghosting (tiré de l’anglais ghost, fantôme) est une expression définissant une technique de rupture consistant à ne plus donner de nouvelles, sans explication. Ce phénomène s’étend aussi au monde du travail, surtout lors du processus de recrutement : un candidat n’ayant aucun retour du recruteur après avoir fait une candidature spontanée, postulé à une offre d’emploi ou passé un entretien se fait ghosté. Un recruteur qui n’a plus aucune nouvelle d’un candidat après avoir répondu favorablement à sa demande ou après s’être entretenu avec lui se fait ghosté.

Les recruteurs subissent le ghosting

D’une part, selon une enquête Linkedin, le ghosting concerne les candidats de moins de 35 ans. Les nouvelles générations ont une perception différente du travail. Selon une étude du cabinet Mazars, pour elles, les critères à réunir sont la rémunération, la convivialité, l’intérêt du poste. S’ils ne sont pas rassemblés, les candidats ghostent. D’autre part, ce phénomène touche surtout les PME, notamment les secteurs du bâtiment, de la restauration rapide, du développement informatique et du data-scientisme. Il est fréquent que les candidats ne répondent plus pendant le processus du recrutement ou ne se présentent pas lors de leur premier jour de travail. Dans les domaines où les candidats sont rares, ils sont plus exigeants et ne sont pas toujours respectueux.

En outre, le ghosting peut être causé par un processus de recrutement trop long : l’impatience du candidat ou l’embauche de celui-ci par une entreprise plus rapide peut l’engendrer. Autre cause : les recruteurs récoltent ce qu’ils sèment. A force de se faire ghoster, les candidats font subir la même chose.

Conséquences pour les candidats

Si vous êtes candidat et que vous ghoster, pensez à votre e-réputation. Un recruteur peut facilement mettre en avant sur les réseaux sociaux votre ignorance, manque de respect, lâcheté… et cela peut nuire à votre carrière. Aussi, le monde est petit : si vous revenez un jour vers un recruteur à qui vous avez fait mauvaise impression, il s’en rappellera et ne vous fera peut-être pas de cadeau.

Être honnête et respectueux est important. Vous avez le droit de changer d’avis pendant le recrutement : si c’est le cas, informez-en le recruteur (en face à face, au téléphone, par mail…). C’est la moindre des choses.

Conseils pour les recruteurs

Pour éviter le ghosting, il est préférable :

  • De présenter clairement et dès le début le processus de recrutement (nombre d’entretiens prévus, personnes à rencontrer…) au candidat. Près de 60% des employeurs ont lu des avis négatifs en ligne sur leur processus. 28% n’ont jamais vérifié.
  • Que dans l’offre d’emploi, la description du poste soit précise. Si le contenu de l’offre ne correspond pas à ce qui est expliqué durant l’entretien, le candidat risque de disparaitre
  • De bien préparer l’entretien d’embauche. Un candidat peut ne plus donner signe de vie suite à celui-ci s’il n’a pas eu une bonne image de l’entreprise ou du poste.
Ghosting travail

Le ghosting des candidats

Lorsqu’un candidat envoie sa candidature à une entreprise et qu’il n’a aucun retour, positif ou négatif, il s’agit déjà de ghosting. En France, il s’agit d’une situation habituelle. L’agence Lasuperagence a réalisé une infographie concernant l’expérience candidat en 2019 : 65% des candidats affirment n’avoir rarement ou jamais obtenu de réponse suite à leur demande. Certains n’ont parfois même plus de nouvelles après avoir passé un entretien d’embauche.

Il existe différentes raisons pour lesquelles un recruteur peut ghoster un candidat :

  • Il reçoit trop de candidatures et n’a pas de service dédié pour les traiter
  • Il est mal organisé concernant la gestion des candidatures et ne prend pas le temps de répondre
  • Il pense que répondre négativement à un candidat est du temps perdu
  • Il ne sait pas comment annoncer un refus et a peur de blesser
  • Il considère que vous allez comprendre vous-même pourquoi vous n’êtes pas retenu (cela peut être dû au nombre de fautes dans votre CV par exemple)
  • Il attend un retour d’un manager ou de collègues pour pouvoir continuer le processus
  • Il est indécis et prend trop de temps pour réfléchir
  • Il ne répond pas en attendant d’avoir un retour d’un autre candidat à qui il a fait une offre

Les candidats se font ghostés fréquemment. Ils trouvent cela désagréable à vire et ne se sentent pas considérés : 76% des candidats ont une très mauvaise impression des entreprises qui ghostent, d’après étude Indeed de 2019. Ce phénomène peut avoir des conséquences importantes sur l’estime de soi, la confiance en l’attractivité de son profil et ses compétences…

Conséquences pour les entreprises

Le ghosting peut fortement nuire à l’image de l’entreprise et compliquer le travail des recruteurs qui doivent refaire du sourcing. En effet, un candidat n’ayant jamais eu de retour d’une entreprise à sa candidature risque de ne jamais repostuler dans celle-ci.

Le ghosting des salariés

Certains salariés ghostent leur employeur plutôt que de démissionner. Pour rappel, l’abandon de poste a pour conséquence le licenciement pour faute grave, ne donnant pas droit à l’indemnisation de licenciement et de préavis. En outre, cela peut nuire à la réputation professionnelle du salarié.

Le ghosting existe également entre collègues, c’est le cas par exemple lorsqu’un salarié ne répond jamais aux mails d’un collègue ou lorsque ce dernier n’est jamais mis au courant de rien, comme s’il était inexistant. La personne ghostée peut perdre confiance en elle et en ses collègues voire se sentir mise au placard. Mieux vaut ne pas en arriver là et veiller régulièrement à ce qu’il y ait une bonne communication avec toute l’équipe. Parfois, les ghosteurs ne pensent pas à mal et agissent ainsi pour éviter un éventuel conflit, un problème dont il ne souhaite pas parler…

Communication Travail Salariés Social Embauche Recrutement Ghosting

Ajouter un commentaire