Le 8 mars : une demi-journée de congé peut être accordée aux femmes

Le 8 mars est célébrée la journée internationale des femmes, dont le but est de lutter pour leurs droits. La cour de Cassation a déclaré en juillet 2017 qu’une demi-journée de congé pouvait être accordée aux femmes ce jour-ci.

Intérêt de la journée de la femme

En 1977 la journée des femmes a été reconnue officiellement par l’ONU. En France, elle est devenue officielle en 1982. L’objectif de cette journée n’est pas d’offrir des cadeaux, mais de lutter pour les droits des femmes, faire respecter l’égalité professionnelle entre elles et les hommes, faire réagir pour améliorer la place des femmes dans le monde professionnel.

Selon une enquête de l’Insee, en 2014, le revenu des femmes est inférieur de 24% à celui des hommes. En 1995, 27%. L’écart ne s’est réduit que de 3%. Cela s’explique car les femmes ont plus recours au temps partiel, et aux emplois moins valorisés. Toutefois, l’écart est d’environ 9,9% avec des conditions identiques (âge, temps plein, secteur…).

8 mars 2017 : invitation à cesser de travailler à 15h40

Le 8 mars 2017, 50 pays dans le monde ont lancé une grève internationale, dont la France fait partie. 35 organisations féministes, des syndicats et ONG ont invité les femmes et les hommes (pour supporter celles-ci) à se mobiliser en arrêtant de travailler ce jour-là à 15h40. Cette heure a été choisie car c’est à 15h40 que les femmes devraient quitter quotidiennement leur travail pour être payées de manière juste pour le travail qu’elles fournissent. 20 revendications ont été listées telles que le soutien de la parentalité, la fin des stéréotypes sexistes, discriminations à l’embauche, la mixité des filières de formation et des métiers…

8mars conge femmes

Une demi-journée de congé accordée aux femmes le 8 mars

La Cour de Cassation a annoncé le 12 juillet 2017, qu’une entreprise peut, par accord collectif, accorder aux salariées une demi-journée de congé à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, pour manifester ou se reposer.

Le communiqué rappelle que le droit du travail interdit toute discrimination en raison du sexe. Toutefois, le fait d’accorder une demi-journée de congé aux femmes le 8 mars n’est pas considéré comme une inégalité de traitement.

En effet, afin qu’une égalité professionnelle effective entre les femmes et les hommes soit assurée, le code du travail permet la prise de mesures au seul bénéfice des femmes dans le but de remédier aux inégalités de fait qui affectent leurs chances. De plus, le droit de l’Union européenne (traité d’Amsterdam), permet aux femmes de bénéficier d’avantages spécifiques pour prévenir ou compenser des inégalités dans le déroulement de leur carrière professionnelle.

Salariés Congés Travail

Ajouter un commentaire