Mise en place du flex office : points forts et faibles du concept

Le flex office (pouvant être traduit en français "sans bureau fixe" ou "bureau flexible") est un concept d’aménagement des espaces de bureaux impliquant le fait de ne pas avoir de bureau à soi sur le lieu de travail. Le salarié devient nomade : il s’installe où il trouve de la place et selon ses besoins. En France, les entreprises y adhèrent petit à petit : des start-ups mais également de grandes entreprises telles qu’Axa, BNP Paribas, Adidas ou Renault.

Comment bien mettre en place le flex office ?

En France, plusieurs grandes entreprises telles que BNP Paribas, Adidas, Renault, Axa, Bouygues Télécom, Danone, ou Société Générale ont mis en place le flex office.

La révolution digitale et la miniaturisation de l’électronique permettent l’accès aux outils de travail partout à n’importe quel moment. De plus en plus de salariés travaillent avec un ordinateur portable et leur smartphone, les bureaux se vident. D’ailleurs, le taux de vacance moyen d’un poste de travail en France est estimé à 40%, du fait du télétravail, des déplacements pour des rendez-vous clients, réunions, congés et arrêts de travail.

Le passage au flex office n’est pas si simple car il implique : de repenser l’espace de travail, le management et les Ressources Humaines, de financer les nouveaux espaces de travail, l’adaptation des salariés au nouveau fonctionnement. D’après un sondage Opinion Way réalisé en 2017, 68% des français ne souhaitent pas abandonner leur bureau.

D’autre part, il est primordial que l’entreprise soit préparée concernant le matériel afin de ne pas nuire à la productivité des salariés (connexion Internet, système d’échange interne, système de réservation de salles de réunion, stockage des documents…).

Flex office

Mise en place d’espaces collectifs

Le flex office implique la suppression de bureaux, mais attention, celle-ci doit être raisonnable. Il doit y avoir assez de bureaux et d’espace collectifs pour que tous les salariés puissent s’installer facilement.

Contrairement au fonctionnement de l’open space, les salariés choisissent l’espace dans lequel s’installer (salle de réunion, bibliothèque, espace de brainstorming, cafétéria, alcôve…) en fonction de leur besoin au cours de la journée (confidentialité, réunion, concentration, échange d’idées, détente, restauration …), ce qui permet de les rendre plus efficaces. La mise en place du flex office implique très souvent celle du télétravail, l’espace peut donc être également extérieur à l’entreprise dans ce cas (café, maison…).

Quels sont les avantages et les inconvénients du flex office ?

Les avantages du flex office

Voici quelques raisons pour lesquelles il est intéressant de passer au flex office :

  • Empêcher la routine
  • Eviter la sédentarité
  • Réduire les coûts immobiliers
  • Optimiser les espaces
  • Transformer des espaces vides en lieux fonctionnels
  • Renforcer la productivité
  • Améliorer le bien-être
  • Réduire le temps de transport
  • Apprendre davantage sur les différents métiers de l’entreprise
  • Rencontrer plus facilement des personnes d’autres secteurs
  • Avoir plus de flexibilité
  • Favoriser les échanges avec les collègues
  • Améliorer le relationnel
  • Améliorer la créativité
  • Gagner en autonomie

Les inconvénients du flex office

Bien que le flex office ait de nombreux avantages, le concept peut poser problème sur certains points :

  • Manque de concentration
  • Fatigue
  • Attachement au bureau personnel
  • Bruit
  • Pression
  • Risque de déshumanisation (besoin de s’approprier l’espace de travail, de le personnaliser)
  • Besoin de stabilité
  • Perte de repères
  • Isolement
  • Limitation des échanges
  • Difficultés pour trouver un collègue s’il est injoignable via les outils de communication
  • Nécessité d’être très organisé
  • Disparition des bureaux pouvant être assimilée à une menace pour les emplois

Salariés Organisation Bien-être Aménagement Espace de travail Flex office Bureau

Ajouter un commentaire