Conseils pour mieux vivre en open-space

Selon une enquête d’Actinéo, 60% des salariés français de travaillent plus dans un bureau individuel et 14% sont dans des open-space avec plus de quatre personnes. L’open-space permet à l’entreprise l’optimisation des espaces de travail et ainsi, une réduction des coûts. Cependant, il est souvent peu apprécié par les salariés. L’espace de travail ayant un impact important sur le bien-être et l’efficacité, nous allons vous donner quelques conseils pour vous adapter et rendre plus agréable le travail en open-space.

Côtés positifs et inconvénients de l’open-space

Généralement, le travail en open-space est mal accepté ou mal vécu par les salariés car :

  • Il est bruyant
  • Il est source de stress
  • Il est moins intime qu’un bureau individuel
  • Il est plus difficile de s’y concentrer
  • Il donne la sensation d’être surveillé par les autres

Toutefois, il faut reconnaitre que celui-ci a des côtés positifs puisqu’il :

  • Est source de convivialité
  • Evite l’isolement
  • Améliore la communication
  • Permet de demander de l’aide ou résoudre un problème plus facilement (proximité)

Rendre l’open-space plus convivial

Ne pas négliger le relationnel

Travailler dans une bonne ambiance est tellement plus agréable : une bonne entente et communication entre collègues y contribuent fortement. Pour cela, chacun doit y mettre un peu du sien pour améliorer les relations en :

  • Etant à l’écoute
  • Sachant être en empathie
  • Apprenant à gérer ses émotions
  • Souriant
  • S’adaptant au moral de l’autre (fatigue, mauvaise humeur, stress…)
  • Papotant (raisonnablement)
  • Discutant plutôt que d’entrer en conflit
  • Apportant des pâtisseries, viennoiseries, bonbons…

Déterminer des règles de savoir-vivre

Pour que tout se passe bien il ne suffit pas d’être amical et compréhensif, la détermination de quelques règles de savoir-vivre (et leur application bien évidemment) permet que chacun puisse travailler correctement. Pour les définir, une réunion où tous les collègues du bureau seront réunis et pourront s’exprimer peut être organisée. Voici quelques exemples de règles à respecter :

  • Eviter les odeurs dérangeantes (nourriture, parfum…)
  • Grignoter discrètement
  • S’isoler pour répondre à un appel personnel
  • Se déplacer au lieu d’interpeller quelqu’un
  • Parler d’une voix modérée
  • Mettre en vibreur les sonneries de portable
  • Eviter d’aller et venir sans de manière répétitive
  • Ne pas déranger sans cesse vos collègues
  • Respecter l’ordre dans l’open-space

Parler de ce qui dérange

Certaines réactions, tics, manières de faire peuvent déranger. On ne s’en rend pas toujours compte, de ce fait, il est important d’analyser les nôtres ou de demander directement pour pouvoir faire les efforts nécessaires.

Avoir un comportement respectueux est primordial, quelle que soit la relation que vous entretenez avec vos collègues. Cela permet aussi de pouvoir faire plus facilement des petites remarques. Il ne faut pas attendre le dernier moment pour en faire part (en gardant les choses pour soi trop longtemps, on gère moins bien ses émotions et ses réactions).

Si la situation qui pose problème se reproduit plusieurs fois et qu’elle vous agace toujours, voyez si c’est aussi le cas pour d’autres collègues et abordez le sujet avec la personne concernée pour essayer d’arranger les choses.

Travail open space

Comment mieux se concentrer ?

S’isoler du bruit

Si changer de pièce n’est pas possible, vous pouvez utiliser des écouteurs, un casque réducteur de bruit, ou des boules Quies pour encore plus de calme. Ce conseil est difficilement applicable si vous devez gérer le téléphone, vous risqueriez de ne pas entendre la sonnerie. Dans tous les cas, indiquez à vos collègues que vous faites cela pour être plus productif et non pas pour les rejeter.

Décaler ses horaires

Si la flexibilité des horaires est proposée et si de manière organisationnelle cela est possible, décaler ses horaires (venir plus tôt le matin ou partir plus tard le soir) peut être utile. Qui dit moins de monde, dit plus de silence, dit plus de facilité pour se concentrer. Si cela n’est pas proposé, pourquoi ne pas aller en faire la demande en trouvant des arguments positifs : il n’y a rien à perdre.

Changer de pièce pour certaines tâches

Lorsque des tâches demandant plus de concentration doivent être effectuées, s’isoler dans une autre pièce (bureau individuel disponible ou salle de réunion par exemple) est une très bonne solution. C’est plus simple si l’on dispose d’un outil portable (ordinateur ou tablette) ou quand on peut se connecter à  sa session depuis n’importe quel poste.

Faire attention à son bien-être

Gérer son stress

Pour pouvoir gérer votre stress, il faut identifier son origine. Il est probable que celui-ci soit lié à l’un ou plusieurs des points vus précédemment (le bruit, la communication, le comportement des autres…). Dans ce cas, essayez d’appliquer les conseils indiqués et si ça ne change pas

Personnaliser son espace de travail

Pas besoin d’avoir un bureau individuel pour pouvoir organiser son espace de travail à sa manière. Avoir des objets personnels sur le bureau ou décorer d’une petite plante par exemple permet de se sentir mieux.

Rester en bonne santé

La propagation des microbes et des bactéries est plus rapide en open-space. En 2011, une étude danoise a étudié l’augmentation du risque de maladies lors du partage d’un espace de travail. 2403 salariés âgés de 18 à 59 ans ont été interrogés, ceux travaillant en open-space ont enregistré 62% de jours de maladie de plus que les employés en bureau individuel.

Il est important de prendre plus soin de soi, de renforcer son système immunitaire et de savoir gérer son stress.

Salariés Communication Bien-être Open-space

Ajouter un commentaire