Travailler en percevant l’allocation aux adultes handicapés est-il possible ?

Cumuler des revenus professionnels et l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est possible sous certaines conditions. Les règles ne sont pas les mêmes si l’activité est exercée dans un Esat ou en milieu ordinaire (employeurs publics et privés du marché du travail classique).

Perception de l’AAH en travaillant en fonction du lieu d’activité

Etablissement et service d'aide par le travail

En Esat, est versée une rémunération garantie variant entre 55% et 110% du Smic horaire.

L’AAH et la rémunération garantie peuvent être cumulées, mais le cumul ne peut excéder :

  • 1498,47€ pour une personne vivant seule
  • 1948,01€ pour une personne vivant en couple
  • 2172,78€ pour une personne vivant en couple avec un enfant ou ascendant à charge

L’AAH est réduite quand le cumul dépasse ces montants. La Caisse d’allocations familiales tient compte de la rémunération garantie à partir de laquelle elle applique un abattement pour calculer l’allocation.

Rémunération garantie (du Smic horaire brut)

Taux d’abattement

Rémunération prise en compte

Entre 0,49 € et 0,99 €

3,5%

96,5%

De 0,99 € à moins de 1,48 €

4%

96%

De 1,48 € à moins de 1,98 €

4,5%

95,5%

De 1,98 € à moins de 4,94 €

5%

95%

Aah revenus pro cumul

Milieu ordinaire

Pendant les 6 premiers mois de travail, les revenus professionnels ne sont pas pris en compte pour calculer l’AAH. Elle est donc perçue intégralement pendant cette période.

Après celle-ci, l’AAH est réduite. La Caf prend en compte les revenus professionnels à partir desquels un abattement est appliqué.

Salaire brut mensuel

Taux d’abattement

Revenus pris en compte

Jusqu'à 449,54 €

80 %

20 %

Plus de 449,54 €

40 %

60 %

 

Source : Service-Public

Travail Handicap Salariés AAH Allocation

Ajouter un commentaire