Tatouage et travail

Aux Etats-Unis, le pourcentage de détatouage a haussé de 32%. La raison principale ? Le travail. Toute discrimination liée à l’apparence physique est interdite par la loi. L’employeur peut mettre en place des restrictions raisonnables pour le bien de l’entreprise. Est-ce qu’avoir un ou plusieurs tatouages est un frein dans le monde professionnel ? Quels sont les droits des entreprises et des salariés ?

Tatouage : quels sont les droits de l'employeur ?

Embauche

L'article L1132-1 du Code du Travail indique que l’apparence physique ne peut être un critère de choix lors d’une embauche. La loi n’indique pas de  dispositions précises concernant le tatouage. Si la personne estime que le refus est lié au tatouage, il faudra qu’elle le justifie. Toute discrimination doit être prouvée.

Le refus peut être lié à l’existence d’un règlement intérieur strict. Par exemple, Air France indique que "le manuel des règles du port de l'uniforme n'autorise pas les tatouages ou piercings visibles pour le personnel naviguant".

Cacher

Un employeur peut demander au salarié de cacher son tatouage (maquillage, par un vêtement) si celui-ci est nuisible pour le travail qu’il exerce (déstabilisation des clients par exemple). Dans le cas contraire, il ne peut ôter cette liberté au salarié (Article L1121-1 du Code du Travail).

Licenciement

Le tatouage faisant partie du corps de la personne, il n’est normalement pas possible de licencier pour ce motif, contrairement au port de vêtements inappropriés au travail. L’un des motifs qui pourrait valider la procédure serait par exemple un tatouage trop imposant ou une représentation immorale, choquante, ou n’étant pas compatible avec la fonction exercée, en plus du refus du salarié de vouloir le cacher.

Tatouage travail

Caractéristiques du tatouage

Emplacement

La tolérance peut être plus ou moins importante selon l’emplacement du tatouage. Selon la consultante en image Charlotte Rosier, il est préférable d’éviter les parties du corps les plus souvent vues telles que les mains ou le visage par exemple. Un tatouage dissimulable, placé à un endroit discret, tel que la nuque par exemple est généralement moins problématique.

Nature

Ce n’est pas forcément le fait d’être tatoué qui n’est pas accepté. En effet, il peut s’agir de la représentation (motif commun, neutre ou contraire aux mœurs, morbide ?) ou de la taille du tatouage (intégralement ou une partie du corps ?).

Secteur, entreprise, métier

Pour des métiers ne confrontant pas au public, sans visuel, les tatouages ne posent pas de soucis. Une apparence soignée est parfois nécessaire pour exercer certains métiers et être tatoué peut donc être déconseillé. D’autre part, selon le secteur d’activité (politique, humanitaire) ou la culture de l’entreprise, il faut faire attention au motif du tatouage qui peut avoir différentes interprétations. Il ne faudrait pas qu’il offense autrui. Par ailleurs, un tatouage est plus approuvé dans le milieu artistique (création graphique, musique, design…) où la créativité compte.

Droits Tatouages

Ajouter un commentaire