Au travail, quelles sont les conséquences des stéréotypes sur la grossesse ?

Le 14/06/2022

Dans Santé et Sécurité

Malgré les adaptations de l’organisation du travail (temps de travail, tâches, conditions) prévues pour les femmes enceintes, la grossesse est difficilement vécue pour la majorité d’entre elles dans le cadre professionnel. Les préjugés et la peur du regard des autres nuisent à leur santé et engendrent même des accidents de travail.

Les stéréotypes sur la grossesse causent des accidents de travail

La plupart des femmes vivent mal leur grossesse au travail

Selon un sondage Odoxa réalisé en 2015, près de 70% des femmes vivent mal leur grossesse au travail. Ce mal être est tout d’abord du aux stéréotypes selon lesquels les salariées enceintes sont faibles, moins motivées, moins ambitieuses, incompétentes, moins concentrées, vont faire en sorte d’être en arrêt dès que possible, ne vont peut-être pas revenir après leur congé maternité… En effet, une étude publiée dans Work & Stress en juin 2020, réalisée par une doctorante en philosophie de l’Université d’Etat de Washington, indique que 63% d’entre elles ont déjà ressenti la peur des préjugés.
A cause de ces clichés, les femmes enceintes ont peur d’être mises au placard, de ne pas obtenir d’augmentation, d’être mal perçues, de par leur grossesse. Ils amènent certaines d’entre elles à cacher leur grossesse le plus longtemps possible (jusqu’à 4 à 6 mois parfois), et elles ne profitent donc pas des absences liées à leur grossesse prévues par le code du Travail pour se rendre à leurs examens médicaux.
En outre, lorsque l’entreprise met en place des aménagements pour les salariées enceintes, celles-ci ne préfèrent parfois pas les utiliser de peur d’avoir des remarques ou d’être regardées différemment par les autres collaborateurs, bien qu’ils soient utiles pour leur santé et leur sécurité, et généralement prévus par la convention collective de l'entreprise.

Grossesse stereotypes risques

Les conséquences de la peur du regard des autres

La pression sociale amène les femmes enceintes à se mettre en danger (blessures, accidents de travail). Elles repoussent leurs limites et prennent des risques pour leur santé inutilement (port de charges lourdes, posture debout prolongée…).
C’est ce qu’indique l’étude de l’Université d’Etat de Washington, menée auprès de 400 américaines enceintes dont l’activité professionnelle est exigeante physiquement (santé, vente, manufacture…) pour la plupart, pendant 2 mois (ce qui représente presque un trimestre de grossesse). Les salariées qui se sentaient les plus menacées par les stéréotypes relatifs à la grossesse ont eu 3 fois plus d’accidents du travail à la fin de l’étude, que celles qui ne s’en préoccupaient peu.

Risques liés à la grossesse : un manque d’information

Selon l’étude Odoxa, plus de la moitié des salariées enceintes estiment avoir pris des précautions pour que le travail ne soit pas nuisible à leur grossesse. Toutefois, au travail, elles ne sont pas assez renseignées sur les risques liés à la grossesse et leurs conséquences. En effet, 97% n’ont jamais eu d’informations sur les précautions à prendre et les éventuels dangers à ce sujet.

Accident du travail Maternité