Maquillage au travail : quelles règles, quels droits ?

Nombreuses sont les femmes qui apprécient se maquiller. Une partie d'entre elles n'osent d'ailleurs plus sortir dans la rue sans maquillage. D'autres se maquillent mais peuvent s'en passer. Est-ce que l'employeur peut interdire à ses salariées de se maquiller ? Peut-il leur imposer ? Le maquillage peut-il être une source d'inégalités ?

Est-il possible d’interdire à ses salariées de se maquiller ?

Il est difficile de trouver des articles à propos du maquillage au travail, mis à part ceux qui expliquent comment se maquiller. Il ne semble pas y avoir de règle spécifique à ce sujet, mais rappelons ce qu’indique l’article L1121-1 du Code du travail : des restrictions ne peuvent être apportées aux droits des personnes et aux libertés individuelles, qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.

Il n’est donc pas possible d’interdire de se maquiller pour aller au travail sans raison valable. De plus, les salariés peuvent s’habiller comme ils le souhaitent, mais leur tenue doit être décente. Il en est de même pour le maquillage : il doit être adapté au poste exercé. Il sera surement différent s’il y a un contact ou non avec les clients par exemple. Il ne doit pas non plus nuire à l’image de l’entreprise.

Imposer le maquillage : est-ce possible ?

Comme pour une tenue vestimentaire, il n’est pas possible d’imposer un maquillage sans raison. Une convention collective peut l’imposer, comme celle des prestataires de services qui prévoit une prise en charge des frais de représentation (pressing et maquillage), dans la mesure où les salariés ne peuvent en retirer un profit personnel dans le cadre de leur vie professionnelle.

En outre, une clause du contrat de travail peut prévoir l’obligation de se maquiller ou d’avoir une tenue particulière, accompagnée d’une compensation financière, mais la clause doit être justifiée par la nature du poste.

Maquillage travail

Le maquillage est source d’inégalités

D’abord, une rédactrice américaine, Olga Khazan, du journal The Atlantic nomme les inégalités créées par le maquillage "Makeup tax", dans un article rassemblant plusieurs études à ce sujet. En effet, il arrive que l’apparence ait un impact sur la fiche de paie : les femmes qui se maquillent ont une meilleure réussite professionnelle que les autres. En plus, cette nécessité de féminité est contraignante, coûte du temps et surtout de l’argent.

En outre, une étude réalisée par des professeurs d’Harvard et de Boston et financée par Procter & Gamble commercialisant de grandes marques de maquillages, a été publiée dans le New York Times. Celle-ci montre que la perception qu’ont les gens des femmes est différente si elles sont maquillées ou non. Malheureusement ce n’est pas une blague. En effet, une femme bien maquillée semblerait plus aimable, digne de confiance et compétente. En étant trop maquillée, elle paraitrait moins fiable.

Comment se maquiller au travail ?

Il n’existe pas de maquillage type, mais au travail, mieux vaut éviter d’avoir un maquillage trop chargé ou festif (paillettes, smoky-eyes charbonneux, rouge à lèvres foncé…). Il est préférable d’opter pour un maquillage naturel, camouflant les petits défauts. Pour cela, choisir un fond de teint, une crème teintée ou un anti-cernes adapté à sa couleur de peau est essentiel.

Aussi, naturel ne veut pas dire fade : on peut mettre du rouge à lèvres, du fard à paupières, du mascara, du crayon khôl,  de l’eye-liner, du blush ou du vernis à ongles, du moment que les couleurs sont bien choisies et la quantité bien dosée.

Par ailleurs, pour qu’il soit soigné au mieux, veillez à appliquer correctement votre maquillage, en utilisant le bon matériel et les bonnes techniques.

Contrat Règles Maquillage Clauses

Commentaires

  • sophie
    • 1. sophie Le 25/09/2019
    il me semble qu'imposer un maquillage à une salariée, comme le port de talons hauts fait aussi partie des manœuvres de harcèlement sexuel , tout comme exiger des tenues vestimentaires « sexy » (dont les mini-jupes également) : voir » La prévention du harcèlement sexuel au travail » : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=394

Ajouter un commentaire