Se préparer à passer un entretien d’embauche en anglais

En fonction de la société dans laquelle on postule et du poste désiré, et surtout s’il est exigé qu’une langue étrangère soit bien voire couramment parlée : il est fort probable que votre niveau soit testé pendant l’entretien, voire que celui-ci se passe entièrement dans cette langue ! Le plus fréquemment, la langue demandée est l’anglais. Comment bien préparer un entretien en anglais ?

Comment bien travailler son anglais pour l’entretien ?

Vocabulaire du métier et du secteur d’activité

Il est important d’apprendre le vocabulaire propre au poste que vous désirez, mais également au secteur d’activité de l’entreprise dans laquelle vous postulez. Pour se faire, aidez-vous de vos cours, de dictionnaires, de la version anglophone du site de l’entreprise, de sites de traduction… Cela permettra d’améliorer vos connaissances, mais aussi de vous exprimer et de comprendre votre interlocuteur plus facilement pendant l’entretien. Le recruteur verra également que vous avez préparé correctement votre entretien.

Compréhension orale et écrite

Apprendre du vocabulaire ne suffit pas, la compréhension orale et écrite de langue est également très importante. Il existe de nombreuses façons de l’améliorer, par exemple :

  • Communiquer avec des personnes qui maitrisent l’anglais, dans la vie réelle ou virtuellement (réseaux sociaux, logiciels pour communiquer tels que Skype…)
  • Lire la presse anglaise, américaine ou internationale
  • Regarder des chaînes de télévision internationales
  • Ecouter des stations de radios anglaises
  • Regarder des films ou des séries en VO, avec sous-titres si besoin
  • Lire des livres en anglais
Preparer entretien anglais

Savoir s’exprimer et interroger en anglais

Le travail de préparation de l’entretien en anglais est le même que pour un entretien en français. Seule la langue change.

D’une part, il faut que vous soyez capable de vous présenter et de donner le plus d’informations possible sur votre parcours (études, expériences, qualités, défauts, aspirations…). Anticipez ce qu’on pourrait vous demander. Traduisez ensuite ce que vous diriez et entrainez-vous à l’oral, avec quelqu’un maitrisant bien la langue dans le meilleur des cas pour rectifier vos erreurs. Bien sûr, le but n’est pas d’apprendre par cœur. Il n’est pas utile non plus de tout noter pour le jour J. Chaque entretien est différent, les questions posées aussi.

D’autre part, comme dans un entretien classique, le recruteur vous demandera surement si vous avez des questions. Il est possible d’en préparer et d’en noter à l’avance pour éviter d’être déstabilisé le moment venu.

Compréhension des recruteurs

S’il n’est pas demandé que vous soyez bilingue, vous ne serez pas pénalisés par les recruteurs si votre élocution et votre niveau d’anglais sont bons. Ce qui n’est pas acceptable, c’est le manque de vocabulaire ou le fait de mélanger les langues : employer un terme français dans une phrase, tout en prononçant celui-ci avec l’accent anglais. Si vous ne comprenez pas ce que l’on vous dit, il ne faut pas hésiter à demander une reformulation.

Entretien Recrutement Anglais

Ajouter un commentaire