Bien rédiger une offre d'emploi

Lorsque l’on recherche un emploi, il est parfois difficile de former son CV, écrire correctement sa lettre de motivation. Pour les recruteurs, il n’est pas forcément plus simple de rédiger une offre d’emploi : quel contenu indiquer, comment attirer, quelles règles sont à respecter ? Quelques pistes pour une rédaction d’offre d’emploi efficace et légale dans ce billet.

Intitulé de l'offre d'emploi

L'intitulé doit être concis et compréhensible pour toute personne extérieure à l’entreprise. Ainsi, l’annonce pourra attirer plus de monde.

rediger-annonce-emploi

Contenu de l'offre d'emploi

Informations sur l’entreprise

  • Localisation (Région, ville, quartier, proximité d’endroits connus) afin que le candidat puisse évaluer la distance entre le lieu de travail et son domicile
  • Mise en avant de la culture d’entreprise
  • Date de création
  • Activité, moments clefs
  • Position par rapport à la concurrence
  • Taille, nombre de salariés

Informations sur le poste

  • Enumération des compétences, connaissances à maitriser pour réaliser le travail, listées et expliquées (Logiciels, orthographe, pratique d’une langue …)
  • Qualités requises (relationnel, autonomie, ponctualité…)
  • Expérience professionnelle, formation, diplôme …
  • Niveau de responsabilité (encadrement d’équipe, prise de décisions, objectifs à atteindre)
  • Description des tâches, missions à réaliser (en s’aidant d’une fiche de poste si nécessaire)
  • Type de contrat
  • Rémunération
  • Comment, quand postuler (mail, téléphone, date limite, horaires…)
  • Précision des avantages (tickets restaurant, voiture de fonction, possibilité d’évolution…)

Forme de l'offre d'emploi

Elle doit être tout d’abord datée (Article L5332-1 du Code du Travail). Ensuite, un point qui semble évident, à ne pas négliger : rédiger correctement en français. En effet, quel que soit le texte, cela ne fait jamais bonne impression de le diffuser s’il comprend des fautes à toutes les lignes : c’est encore moins crédible pour une annonce d’emploi.

D’autre part, il faut que l’annonce soit rédigée de manière à ce qu’elle soit facile à lire, claire : mieux vaut éviter les longs paragraphes, dans lesquels les informations à transmettre ne sont pas mises en avant. Structurez, ajoutez des titres, faites des phrases courtes, mettez en gras certains termes.

Si possible, adressez-vous au candidat, en le vouvoyant pour qu’il se sente plus concerné. Afin que l’annonce soit plus accrocheuse, pensez également à employer certains termes mettant en valeur la description du poste ou de l’entreprise, sans la fausser bien sûr.

Législation

Excepté pour un poste à l’étranger,  l’annonce doit être rédigée en français (Article L5331-4 du Code du Travail) même s’il s’agit d’un poste bilingue.

L’annonce ne doit pas comporter de termes discriminatoires concernant l’âge, le sexe, la situation familiale, l’orientation sexuelle, les caractéristiques physiques, l’ethnie, la religion, le nom, l’état de santé …

Il est mieux de préciser qu’il s’adresse à tous, si le nom du poste n’existe qu’au masculin, indiquez les lettres « H/F » ou sinon rajoutez des « e » entre parenthèses (Assistant(e) par exemple).

Il existe des exceptions pour lesquelles il est possible de spécifier le sexe de la personne recherchée : pour des postes spécifiques (Article R1142-1 du Code du Travail) tels que mannequin ou artiste, emploi dangereux interdit aux femmes (travaux dans les mines, carrières : Article 210 du Code minier). Cependant, une priorité peut parfois être accordée aux femmes dans les secteurs où elles ne sont pas assez représentées, afin d’éviter les inégalités hommes/femmes (Article L1143-1 du Code du Travail) sans pour autant exclure les candidatures des hommes.

Sanctions

Peuvent être sanctionnées :

  • Les personnes physiques (personne déposant l’offre, celle qui la diffuse, la valide ou celle qui  reçoit les candidatures …)
  • Les personnes morales (entreprise du recruteur, site, cabinets de recrutements, entreprise de travail temporaire…)

Discriminer est passible de :

  • Pour une personne physique : 45 000 euros d’amende et 3 ans d’emprisonnement
  • Pour une personne morale : 225 000 euros d’amende et une interdiction de 5 ans à définitive d’exercer l’activité dans laquelle l’infraction a été commise
  • Pour une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service : 75 000 euros d’amende et 5 ans de prison

Diffusion

Choisissez le support, moyen de diffusion en fonction du profil du candidat recherché, de son  objectif : sites spécialisés, journaux, magazines, réseaux sociaux, cabinets de recrutement, sites d’emplois…

Recrutement Organisation Offre Annonce

Ajouter un commentaire