Porter des talons : Cela peut-il être exigé aux salariées ?

Est-il est permis d’obliger les salariées à porter des talons ? Existe-t-il des cas spécifiques ? Qu’engendre le fait de ne pas respecter cette règle ?

Cas

A Londres, lors de son premier jour de travail en tant que réceptionniste dans un cabinet de conseil financier, Nicola Thorp n’avait pas les talons qu’elle devait porter obligatoirement. En effet, cela était inscrit dans le contrat de travail lors de son embauche. Son métier nécessitant de marcher toute la journée, celle-ci a donc choisi des chaussures plates pour être plus à l’aise. Il lui a été demandé d’aller en acheter, ce que la jeune femme a refusé. De ce fait, et en faisant la remarque que ses collègues masculins pouvaient venir avec des chaussures plates, ce qui lui parait discriminant, elle fut licenciée.

 

Par ailleurs, une serveuse canadienne a pris une photo de ses pieds en sang après avoir porté des talons durant toute la journée. Son amie l’a posté pour montrer l’importance des problèmes que cela pouvait engendrer. Selon la chaîne de restaurants, il s’agit d’un manque de compréhension du règlement, imposant de porter des chaussures noires qui ne glissent pas.

Obligation

Est-ce que faire porter des talons est vraiment autorisé ? En France, au Canada et au Royaume-Uni, l’employeur peut imposer des contraintes vestimentaires seulement si cela est justifié (Article L1121-1), pour des raisons commerciales par exemple. Il faut que la tenue soit appropriée au métier, secteur d’activité. Si l’obligation figure dans le contrat ou le règlement intérieur, en cas de désaccord du salarié, celui-ci peut risquer un changement de poste ou un licenciement. Sinon, il semble peu probable qu’un licenciement avec ce motif soit accepté.

Exiger port talons travail

Pétition

Nicola Thorp a raconté son histoire à la presse. Le 9 mai, une pétition visant à interdire l’obligation de porter des talons au travail avait été lancée. Selon elle, il s’agit d’une règle sexiste et dépassée. Celle-ci a atteint 142 937 signatures le 22 juin. Le seuil des 100 000 signatures a permis que la pétition puisse être débattue au Parlement britannique.

Santé

D’autre part, le non-respect de l’obligation du port des talons peut être expliqué par des raisons médicales (d’autant plus s’ils sont très hauts). C’est un point à ne pas négliger. En effet, les médecins préviennent depuis quelques années de leur nuisibilité pour la santé. Cela peut causer des problèmes (ou les aggraver) aux hanches, à la nuque, au dos, aux genoux, aux pieds et aux orteils (ongles incarnés, bleus, callosités…). De plus, aux Etats-Unis, le port de talons est la cause de nombreux accidents.

Talons Santé Obligatoire Femmes Vestimentaire

Ajouter un commentaire