Caractéristiques du contrat adultes-relais

Grâce au contrat adultes-relais, certaines personnes éloignées de l’emploi peuvent assurer des missions de médiation sociale et culturelle de proximité, par le biais d’un contrat d’insertion. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Quelles sont les activités ? Quelle peut-être la nature du contrat ?

Personnes concernées par le contrat adultes-relais

Afin de bénéficier d’un contrat adultes-relais, il est nécessaire de remplir les conditions ci-dessous :

  • Résider dans un quartier prioritaire
  • Avoir au moins 30 ans
  • Etre sans emploi ou bénéficier d’un CUI-CAE

Le CUI-CAE doit être rompu pour signer un contrat adultes-relais.

Ce type de contrat peut être proposé par :

  • Les associations
  • Les hôpitaux
  • Les collectivités locales
  • Les établissements scolaires publics
  • Les offices publics et organismes HLM
  • Les personnes morales de droit privé chargées de la gestion d’un service public

Contrat adultes-relais : quelles sont les activités concernées ?

Les différentes missions proposées peuvent être les suivantes :

  • Informer et accompagner les habitants dans leurs démarches
  • Accueillir, écouter et exercer toute activité concourant au lien social
  • Aider à la résolution des petits conflits de la vie quotidienne par la médiation et le dialogue
  • Faciliter le dialogue entre services publics et usagers
  • Faciliter le dialogue intergénérationnel, renforcer la fonction parentale en soutenant les initiatives prises en faveur des parents
  • Améliorer et préserver le cadre de vie
  • Renforcer la vie associative, développer la capacité d’initiative et de projet dans la ville

Aucun acte ou fonction relevant du service à la personne (aide aux devoirs, assistance à domicile d’une personne âgée…) ou du maintien de l’ordre public, ne peut être accompli par un salarié en contrat adultes-relais.

Contrat adultes relais

Nature du contrat selon l’employeur

En fonction de l’employeur, le contrat adultes-relais peut être soit un CDI, soit un CDD, dans la limite d’une durée de 3 ans renouvelable 1 fois, comprenant une période d’essai d’un mois renouvelable une fois. Il peut s’agir d’un temps plein ou d’un temps partiel.

 

Office HLM

Association

Etablissement public industriel et commercial

Société chargée de la gestion d’un service public

Etablissement scolaire public

Collectivité territoriale et ses établissements publics

Hôpital

CDI

Oui

Non

CDD

Oui

Rupture du CDI ou du CDD

La rupture doit être notifiée au salarié par l’employeur via LRAR. Le courrier doit être envoyé dans un délai de deux jours suivant la date de l’entretien préalable.

Si le contrat est un CDI, les règles générales sont appliquées. S’il s’agit d’un CDD, le contrat peut être rompu chaque année à sa date anniversaire (date de signature) soit :

  • par l’employeur, s’il justifie d’une cause réelle et sérieuse, avec respect du préavis applicable en cas de licenciement
  • par le salarié, avec un préavis de 2 semaines

En dehors de cette possibilité, les règles habituelles de rupture anticipée du CDD s’appliquent : en cas d’inaptitude constatée par le médecin du travail, en cas de faute grave, de force majeure, ou à l’initiative du salarié quand celui-ci justifie de la conclusion d’un CDI.

Salariés Contrat Travail Adultes-Relais

Ajouter un commentaire