Symptômes du Brown-out : quand le travail perd son sens

Après le burn-out et le bore-out : le brown-out. La pathologie a été théorisée par deux chercheurs (André Spicer et Mats Alvesson) dans le livre “The stupidity Paradox”. Elle se caractérise par une incompréhension, baisse de motivation, un désengagement, désintérêt vis-à-vis du travail exercé. Celle-ci touche bien plus de monde qu’on ne le pense. Une etude menée auprès de 1000 dirigeants américains, publiée par Corporate Balance Concepts en 2013, a montré que 40% d’entre eux souffraient de brown-out.

Le Brown-out : qu'est-ce que c'est ?

Le terme est emprunté au domaine de l’électricité, car il signifie "baisse de tension, de courant". Le brown-out peut être traduit par une baisse d’engagement dans son travail, au point de le trouver absurde, de ne plus avoir envie de s’investir et de ne plus être heureux.

Symptômes du brown-out

Voici plusieurs symptômes pouvant confirmer que vous êtes en situation de brown-out :

  • Vous n’êtes pas en forme physiquement, vous ne faites plus de sport
  • Vous mangez plus mal
  • Vous avez du mal à vous endormir
  • Vous appréhendez le fait de vous rendre au travail
  • Vous consultez matins et soirs vos mails professionnels, durant vos congés également
  • Vous ne ressentez aucun intérêt pour votre travail, il n’a pas de sens selon vous
  • Vous travaillez mécaniquement
  • Votre travail semble être une corvée
  • Votre liste de tâches a l’air de ne jamais se réduire
  • Vous essayez d’éviter les réunions
  • Durant les réunions, vous restez en retrait et en faites le moins possible
  • Vos relations personnelles se dégradent, vous y portez moins d’intérêt : vous êtes moins attentionné envers votre famille ou vos amis
  • Vous ne prenez plus de décision importante pour vous-même
  • Vous n’avez plus le sens de l’humour et pouvez même être irritable
Brown out

Causes du brown-out

Les causes du brown-out sont diverses, en effet, il peut être dû à :

  • Le manque de sommeil réparateur pouvant jouer sur l’humeur du lendemain
  • L’apnée du sommeil, touchant 5 à 7% de la population française, entrainant un mauvais traitement de la mémoire émotionnelle et empêchant de percevoir les choses autrement, ce qui laisse dans un état de frustration
  • L’utilisation des tablettes, smartphones, ordinateurs au moment du coucher, engendrant une mauvaise connexion des cycles du sommeil
  • Un mauvais choix de la part du salarié ou du recruteur : le domaine d’activité ou le métier occupé n’est pas celui pour lequel le salarié est fait. Le recruteur n’a pas su le juger correctement, ou a été leurré lors de l’entretien.
  • L’acceptation d’une promotion, ajoutant des responsabilités commerciales ou managériales pour les métiers techniques : de nouvelles tâches sont attribuées, mais sont éloignées de celles exercées habituellement. Elle peut alors être vécue comme une punition dans la mesure où le salarié souhaite effectuer un travail qui reste dans ses fonctions, pour lesquelles il a un intérêt.
  • L’automatisation du travail

Solutions contre le brown-out

Le brown-out est un élément perturbateur au quotidien, il est donc préférable de réagir dès lorsqu’on s’aperçoit qu’il nous concerne. Vous pouvez faire le point et prendre des décisions plus ou moins radicales en fonction de l’importance de la pathologie :

  • Savoir pourquoi le travail est exercé : le salaire, indépendance, besoins de la famille, horaires… ?
  • Porter de l’attention à son entourage pour lui redonner du sens
  • Prendre soin de soi, avoir une bonne hygiène de vie
  • Changer de poste au sein de la même entreprise
  • Accepter une promotion
  • Changer d’entreprise : peut-être que ce n’est pas le travail en lui-même mais l’organisation du travail, les projets, l’activité de l’entreprise, l’ambiance, les tâches… qui vous dérangent
  • Changer de métier en restant dans le même secteur d’activité (exemple : dans le secteur du web : Webdesigner ou Développeur web), ce qui impliquera surement la reprise des études ou la réalisation d’une formation
  • Changer de métier et de secteur d’activité (passer d’infirmière à pâtissière par exemple)
  • Devenir entrepreneur

Accepter la situation n’est pas la meilleure solution, surtout si l’état du brown-out est avancé. Cependant, même en ayant pris une décision ayant un véritable effet positif, il n’est pas certain de ne jamais rechuter quelques années plus tard.

Salariés Risques psychosociaux Santé Brown-out

Ajouter un commentaire