Evénement d’entreprise : Droits et obligations

Lorsqu’un événement d’entreprise est organisé, quels sont les droits et obligations des salariés, et des responsables ? Présence obligatoire, temps de travail, localisation, consommation d’alcool… Plus d’informations dans cet article.

Droits et obligations liés aux événements

Il faut tout d’abord distinguer les types d’événements, ce qui n’est pas forcément simple. En effet, un événement peut ne pas être totalement professionnel ou festif.

S’il s’agit d’un événement plutôt festif, dont le but est de passer un bon moment et d’améliorer les relations de travail par exemple :

Un salarié n’est pas obligé d’y participer s’il a lieu en dehors du temps de travail. Il ne peut pas être sanctionné. S’il ne souhaite pas y participer, alors que celui-ci est organisé pendant les heures de travail, le salarié doit se tenir à la disposition de l’employeur en travaillant.

S’il s’agit d’un événement professionnel, tel un séminaire alliant périodes de travail (travaux de groupes…) et de loisirs (spa…) : le salarié doit y participer. Son refus pourrait être considéré comme une opposition à la subordination, sauf si celui-ci concerne sa santé et sa sécurité

Evenement entreprise droits obligations

Evénement d'entreprise : sécurité et consommation d'alcool

Sécurité

En cas d’indicent au sein de ses locaux, même en dehors des heures de travail, l’entreprise est responsable. Il est nécessaire que le local utilisé soit sécurisé et adapté (issues de secours, extincteurs…) et que les règles à respecter soient bien prises en considération par les personnes présentes. Si l’événement est organisé par un professionnel, il faut qu’un plan de prévention soit établi et il est préférable qu’un document indiquant les règles de sécurité des locaux et des employés soit signé.

Consommation d’alcool

Il est nécessaire de respecter l’article R4228-20 du Code du travail indiquant que seuls le vin, la bière, le cidre et le poiré sont autorisés sur le lieu de travail. Dans certains cas (danger pour autrui), il est possible d’interdire l’alcool. Il faut que l’interdiction soit justifiée (Article L1321-3 du Code du Travail) pour qu’elle ne soit pas considérée comme une restriction aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives. Des mesures de prévention doivent être prises (éthylotests, covoiturage, conducteur désigné, rappel…) pour limiter les abus et les accidents. L’employeur doit veiller à la sécurité et bonne santé des salariés.

Sanction vis-à-vis du comportement pendant l'événement

Si l’événement n’a pas lieu sur le lieu de travail, hors du temps de travail : il s’agit de la vie personnelle du salarié. Il ne peut donc pas être sanctionné par son employeur en cas de comportement inacceptable. Mais, si ce comportement peut être rapproché de la vie professionnelle, une sanction pourra être mise en œuvre (par exemple, attitude déplacée envers une collègue féminine, pouvant être considérée comme du harcèlement sexuel, d’après la Cour de cassation).

Social Evénement

Ajouter un commentaire